CFA SANA

BPJEPS Animation Culturelle

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage pour les 18 – 29 ans. Pas de limite d’âge pour les personnes en situation de handicap

Chercher un employeur avant la sélection.

Si vous êtes sélectionné(e), vous pouvez signer votre contrat d’apprentissage.

Vous êtes travailleur handicapé, vous pouvez contacter notre référente handicap :
Lydie LABASTIE, Directrice du CFA
lydie.labastie@cfasana.fr

Chaque unité de compétences réussie pendant le parcours est gardée par l’apprenti à vie.

Inscription obligatoire sur le site du CFA et sur le site du Théâtre en miettes.  

BPJEPS SPÉCIALITÉ ANIMATEUR MENTION ANIMATION CULTURELLE THÉATRE EN MIETTES DEBUT 22/09/22

Clôture des inscriptions

30/05/2022 pour la Session 1 des épreuves d’admission
5/09/2022 pour la Session 2 des épreuves d’admission

Début & fin de formation

21/09/2022 au 31/01/2024

Tests de sélection

Epreuves d’admission (2 jours)
Session 1 : 2 et 3 juin et remise des dossiers le 30 mai 
Session 2 : 15 et 16 septembre 2022

Présentation du métier

Tout d'abord, le BPJEPS est un diplôme d'Etat homologué au niveau IV (niveau BAC). Créé en 2001, il prépare au métier d’animateur·trice dans une spécialité. Il atteste donc de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur·trice dans le champ de la spécialité obtenue.

A ce jour, le Théâtre en Miettes est le seul organisme de formation professionnelle en Nouvelle-Aquitaine à délivrer le BPJEPS animation culturelle. Depuis mai 2017, la formation délivrée par le Théâtre en Miettes est en partie mutualisée avec celle délivrée par les CEMÉA à orientation Loisirs Tous Publics, notamment pour les contenus communs à tous les BPJEPS.

Le BPJEPS Mention animation culturelle

Grâce à cette formation, l'intervention d'un·e animateur·trice s’inscrit dans une logique d’éducation populaire et qui a pour ambition de participer à un processus global d’évolution de la personne et de favoriser une logique de développement du lien social en facilitant l’accès à une culture partagée, notamment pour les publics qui en sont les plus éloignés de par leur milieu social, culturel ou géographique.

Ainsi, le référentiel professionnel du BPJEPS Animation Culturelle définit l’animateur·trice comme un·e professionnel·le qui  conçoit et conduit de manière autonome, des projets d’animation culturelle organisés autour de quatre groupes d’activités … :

> L’accompagnement culturel

> La mise en activité des groupes, le développement de l’expression et de la créativité
> La participation à la mise en œuvre de partenariats locaux dans le domaine de l’animation culturelle

> Et enfin le soutien aux projets et aux pratiques culturelles amateurs.

Objectifs

Tout d'abord, le BPJEPS mention animation culturelle est un diplôme d’animation professionnelle généraliste avec une spécificité : les animateur·trice·s qui le possèdent disposent d’une importante boîte à outils culturelle leur permettant d’agir sur tous les terrains professionnels : art, cultures, médiation culturelle, social, socio-éducatif, médico-social, loisirs, tourisme, patrimoine, développement local, formation, relations interculturelles, etc.

 

Ainsi, ces leviers culturels s’adaptent à tous les publics, de la petite enfance aux personnes âgées dépendantes, quelle que soit leur condition sociale ou de santé, leur origine et leur ancienneté sur le territoire national. Ils favorisent l’accès aux œuvres, aux artistes, aux lieux culturels, aux pratiques en amateur, aux projets collectifs et d’une façon générale à une vie sociale dans laquelle la culture a une place.

 

Afin de préparer à l’exercice de ce métier, la formation propose une grande diversité d’approches et de modules, théoriques et pratiques, qui se répartissent entre méthodologie d’intervention et techniques d’animation.

 

Contenu pédagogique

Les 4 Unités Capitalisables (UC) de formation se définissent de la façon suivante :

Dans les deux unités capitalisables (UC) transversales de la spécialité « Animation »

UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure :

> OI-1-1 : Communiquer dans les situations de la vie professionnelle ;

> OI-1-2 : Prendre en compte les caractéristiques des publics dans leurs environnements dans une démarche d’éducation à la citoyenneté ;

> OI-1-3 : Contribuer au fonctionnement d’une structure.

UC2 : Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure :

> OI-2-1 : Concevoir un projet d’animation ;

> OI-2-1 : Conduire un projet d’animation ;

> OI-2-3 : Evaluer un projet d’animation.

Dans les deux unités capitalisables (UC) de la mention « Animation culturelle » :

UC3 : Conduire une action d’animation culturelle :

> OI-3-1 : Organiser, gérer et évaluer les activités ;

> OI-3-2 : Encadrer un groupe ou une équipe dans le cadre des activités culturelles ;

> OI-3-3 : Accueillir les publics.

UC4 : Mobiliser les démarches d’éducation populaire pour mettre en œuvre des activités d’animation culturelle :

> O-4-1 : Situer son activité d’animation dans un territoire ;

> OI-4-2 : Maîtriser les outils et techniques d’animation culturelle ;

> OI-4-3 : Conduire les activités d’animation.

En centre de formation :

Ces UC et ces OI permettent alors de clarifier les exigences du référentiel professionnel, de déterminer l’organisation des temps de formation tout en tenant compte des possibilités d’allègement qu’ont les apprenant·e·s.

En entreprise :

L'animateur·trice culturel·le exerce son activité de manière autonome quant à sa pratique d'animation au sein de la structure ou des structures qui l'emploient. De ce fait, sa responsabilité s'exerce au regard des pratiquant·e·s qu'il·elle encadre, des collaborateur·trice·s qui participent à son action, des matériels et locaux nécessaires à la conduite de son activité.

Cliquer pour découvrir le contenu de la formation ICI 

.

Conditions d'accès

L’admission à la formation BPJEPS Animation culturelle se déroule en trois étapes :

  • Les exigences préalables

Tout d'abord, chaque candidat·e doit prendre un rendez-vous préalable et bien en amont des épreuves d’admission, avec Dominique Unternehr, responsable du centre de formation, pour examiner les prérequis avant l’entrée en formation.

05 56 43 06 31 // formation@theatreenmiettes.fr

L’objectif est donc de vérifier que le·la candidat·e possède les prérequis pour accéder à la formation, à savoir : 

> Candidat·e majeur·e

> 200h de pratique d’animation ou BAFA

> Brevet de secourisme (valide)

> Projet professionnel en accord avec la formation visée

  • Le dossier de candidature

Ensuite, chaque candidat·e envoie son dossier de candidature dûment rempli, accompagné des pièces justificatives demandées et présente les documents suivants :

> Un récapitulatif de ses expériences bénévoles et/ou professionnelles en matière d'animation

> Une lettre présentant ses motivations pour le métier d'animateur·trice culturel·elle

Et enfin un descriptif de sa pratique personnelle dans un support technique d'activité culturelle (portfolio)

  • Les tests de sélection (voir ci-dessous)
Rythme de formation

La BPJEPS Animation culturelle comporte :

> 630 heures en centre de formation réparties sur : 21 heures de positionnement, 595 heures de formation, 14 heures de bilan de fin de formation. Soit 18 semaines de formation, dont deux en mobilité européenne, en partenariat avec le CEMÉA.

> 1 116 heures en entreprise

La formation se déroule du lundi au vendredi, avec une répartition des volumes horaires suivants :

> 35 heures / semaine en centre de formation

> 30 heures / semaine en entreprise

La répartition et l’encadrement des apports pédagogiques en centre de formation se fait de façon équilibrée entre le TEM et le CEMÉA (315 heures pour chaque Organisme de formation), en grand groupe sur des apports généralistes ou des spécificités utiles à l’ensemble des apprenant·e·s (les contenus des UC1 & UC2, plus certaines approches culturelles ou interculturelles qui relèvent davantage des UC3 & UC4). 

Enfin, les apports théoriques sont le plus souvent abordés selon des modalités dynamiques (travaux de groupe avec prises de contact hors centre de formation, réalisation de livrables, maquettes, expositions, enquêtes de terrain en partenariat...), en collaboration avec des acteurs institutionnels locaux et régionaux.

Le BPJEPS se compose de contenus diversifiés :

> Pour les compétences transversales : méthodologie de projet, diagnostic social et territorial, droit des associations, etc.).

> Mais aussi pour les compétences culturelles : pratique théâtrale, musicale, chant, rythme, composition, land 'art, rap, slam, cirque, arts plastiques, photographie, audiovisuel, éducation aux médias, etc.

> Les plus : séminaires, résidences de formation, mobilité européenne, accès facilité à l'offre culturelle, accompagnement individualisé, aide à l'insertion professionnelle.

Le ruban pédagogique 2022/2023 ICI

Tests de selection

Les épreuves d'admissions ( sur deux jours) :

Les épreuves écrites :

> L’épreuve de rédaction : Elle consiste, à partir d’un document en lien avec l'animation ou les pratiques culturelles, à dégager les éléments dont traite le document, à les exposer clairement et à les commenter. (Durée 2h / Notation sur 20 / Coefficient 1)

> L’épreuve de culture générale : questionnaire à choix multiples de 40 questions concernant le monde contemporain et son actualité, le domaine de la culture, le domaine de l'éducation populaire et également sur d'autres connaissances. (Durée 40 min / Notation sur 20 / Coefficient 1)

Les épreuves orales :

> Parcours libre : Devant un jury, le·la candidat·e· présente une courte prestation de son choix, faisant appel à une pratique culturelle (théâtre, musique, chant, performance, chorégraphie, arts plastiques, photographie, etc.). Il·Elle explique alors son choix et parle du lien qu’il·elle entretient avec la pratique culturelle choisie. Cette épreuve ne consiste en aucun cas à évaluer ou juger des capacités artistiques mais propose une situation originale pour évaluer le comportement face à un public. (Durée 5 à 10 min / Notation sur 20 / Non comptabilisé)

> Entretien de motivation : Devant un jury de deux professionnel·le·s, le·la candidat·e présente son parcours, son projet et ses motivations en lien avec la mention choisie. Il·Elle est ensuite interrogé·e sur sa connaissance de la formation et du métier. (Durée 20 min dont 5 à 10 min de présentation / Notation sur 20 / Coefficient 1)

Pour être admis·e en formation :

> La moyenne des notes obtenues doit être supérieure ou égale à 10/20 

> Le·La candidat·e doit être présent·e sur la liste des 12 personnes retenues.

Plus d’infos sur les épreuves d’admission ICI

Inscription THEATRE EN MIETTES

Dossier d'inscription obligatoire à compléter et à renvoyer au Théâtre en Miettes par mail en plus de votre inscription au CFA Sport Animation Nouvelle Aquitaine. 

Télécharger le dossier de candidature ICI

Téléphone : 05 56 43 06 31

Lieu : Plan d'accès 

Site internet : cliquez ici 

Dominique UNTERNEHR
Responsable du centre de formation
Référent handicap
formation@theatreenmiettes.fr

Valentine JOUBERT
Coordinatrice du centre de formation
Chargée de mission Qualiopi
coordo@theatreenmiettes.fr

En savoir plus sur les résultats de la formation

Effectifs 2020/2021 : 5 apprentis inscrits

100% Satisfaits

100% de réussite aux examens 

Effectifs 2021/2022 : 9 apprentis inscrits 

80% Très satisfaits

20% Satisfaits